L’aqueduc romain de la Brévenne à Ecully : le pont-siphon du ruisseau des Planches

Des vestiges de l’aqueduc de la Brévenne sont facilement visibles au fond du parking de la clinique du Val d’Ouest, entre Ecully et Tassin la demi Lune. Deux panneaux pédagogiques y sont également installés.

Le franchissement du profond vallon des Planches a en effet nécessité la construction d’un pont siphon par les Romains supportant des conduites en tuyau de plomb sous pression d’une longueur de 3500 mètres. A la traversée du ruisseau, ce pont était long de 250 mètres et haut de 22 mètres. Sa largeur de 6, 20 mètres permettait de porter en parallèle, côte à côte, douze tuyaux de plomb.

Dans les siècles passés, les trois grandes arches qui se dressaient encore au fond du vallon ont souvent inspiré les artistes. Elles se sont malheureusement écroulées en 1826. Les restes des piles voisines donnent une idée de l’ampleur de cet ouvrage méconnu. L’aboutissement de celui-ci avait lieu au niveau du rampant des Massues.

L’aqueduc romain de la Brévenne. Par sa longueur de 70 km, il se place au dixième rang des aqueducs antiques. Il comptait deux longues lignes d’arches qui ont complètement disparu, et un grand siphon qui n’a laissé que deux ruines apparentes. L’aqueduc s’alimentait à Aveize à 630 mètres d’altitude et arrive à Lyon vers Saint-Just et les Minimes à 283 mètres d’altitude.

Pour en savoir plus sur les aqueducs romains lyonnais…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.